Blog - Équipe Brisebois & Fortin

Blog immobilier de l'Équipe Brisebois & Fortin.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Derniers articles
Achat d'un condo : tout ce que vous devez savoir

Dans le domaine de l'immobilier, on dit que l'achat d'un condominium est le plus complexe. Mieux vaut être bien préparé!

Si acquérir une propriété est un projet stressant qui demande des recherches exhaustives, le stress est parfois doublé lorsqu'il s'agit d'un condo. Pourquoi? Parce que ce choix comporte davantage d'éléments à vérifier qu'une maison unifamiliale. Des professionnels comme un notaire ou un courtier immobilier peuvent vous aider à y voir plus clair. Mais si vous désirez faire votre propre enquête, voici quelques pistes pour vous guider.

 

Qu'est-ce que le syndicat de copropriété?

Saviez-vous que les immeubles à condos sont gérés par un syndicat qui représente tous les propriétaires? Il est créé pour administrer l'établissement et s'assurer entre autres que ce dernier ne perd pas de valeur : il est donc essentiel! En ce sens, l'immeuble devient en quelque sorte une petite entreprise. Votre devoir est d'assister aux réunions (pendant lesquelles les copropriétaires prennent des décisions en lien avec la gestion) et d'acquitter les charges communes chaque mois. Si vous le désirez, vous pouvez vous impliquer davantage en intégrant le conseil d'administration du syndicat. À noter que cette implication est souvent bénévole. Il est aussi possible que le syndicat soit géré par un employé externe, payé par tous les copropriétaires. Informez-vous!

 

Quels sont les règlements de l'immeuble?

En devenant propriétaire d'une unité, vous devenez également copropriétaire d'un immeuble. De ce fait, vous ne pouvez agir comme bon vous semble : il y a des règles à respecter qui peuvent parfois vous déplaire. Ces règles se trouvent dans la déclaration de copropriété : un contrat notarié que vous pouvez consulter en tout temps et que vous devrez signer lors de l'achat. Il peut être interdit d'avoir un animal de compagnie, d'installer un air conditionné dans les fenêtres, de faire du bruit après 10 heures, de posséder un barbecue, de laisser ses bottes dans le corridor, de déplacer un mur, etc. La liste peut être longue! Et ne croyez pas que le règlement peut être contourné sans conséquence : vous vous exposeriez à des poursuites entamées par le syndicat ou par un copropriétaire. En résumé, la vie de condo n'est pas faite pour tout le monde.

 
En devenant propriétaire d'une unité, vous devenez également copropriétaire d'un immeuble.
En devenant propriétaire d'une unité, vous devenez également copropriétaire d'un immeuble.
 

À combien s'élèvent les frais mensuels?

Entretenir un immeuble, ça coûte des sous! Électricité dans les endroits communs, travaux de peinture, aménagement paysager, assurances, lavage des tapis, produits et frais d'entretien de la piscine, etc. En fait, plus l'immeuble inclut de services, plus les frais sont élevés. Avant d'acheter, il est plus sage de demander le montant pour voir s'il s'intègre bien à votre budget. Parfois, cette somme peut être impressionnante! À noter que ces frais peuvent augmenter en cas de travaux imprévus.

Vous visitez un logement dont les coûts mensuels vous semblent peu élevés? Ne vous réjouissez pas trop rapidement : cela peut cacher une gestion négligée ou un mauvais entretien des lieux, soyez vigilant.

 

Comment sont les états financiers?

Avant de vous engager, assurez-vous d'avoir eu en main des documents récents qui vous prouveront que l'immeuble a une bonne santé financière. Avec ses documents, essayez de répondre à ces questions : les factures sont-elles payées à temps? Y a-t-il un copropriétaire qui ne s'acquitte pas de ses frais de condo? Les assurances sont-elles à jour? L'établissement a-t-il des dettes?

Le fond de prévoyance doit lui aussi être suffisamment garni. Il ne suffit pas que de payer toutes les factures chaque mois : il faut aussi en mettre de côté! Le fonds servira à payer les imprévus, mais aussi les importantes dépenses du futur comme la toiture par exemple. Un immeuble dans le rouge n'annonce rien de positif, il vaut mieux continuer vos recherches.

 
Avant de vous engager, assurez-vous d'avoir eu en main des documents récents qui vous prouveront que l'immeuble a une bonne santé financière.
Avant de vous engager, assurez-vous d'avoir eu en main des documents récents qui vous prouveront que l'immeuble a une bonne santé financière.
 

Rénos, travaux et gros bobos!

Tout comme lorsqu'on achète une maison, il est important de prendre connaissance des travaux majeurs qui ont été effectués par le passé et ceux qui sont à prévoir : ascenseurs, portes de garage, balcon, asphalte, etc. Ces éléments doivent-ils être réparés ou rénovés? Si oui, combien cela pourrait-il coûter? Et surtout, est-ce que le fonds de prévoyance du syndicat pourrait éponger les frais? Dans le cas contraire, ce sont tous les copropriétaires qui devront se séparer le montant des factures, ce qui peut être très contrariant! Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les procès-verbaux des dernières réunions du syndicat, cela vous permettra d'avoir l'heure juste.

 
Tout comme lorsqu'on achète une maison, il est important de prendre connaissance des travaux majeurs qui ont été effectués par le passé.
Tout comme lorsqu'on achète une maison, il est important de prendre connaissance des travaux majeurs qui ont été effectués par le passé.
 

Pour d'autres conseils avertis, faites confiance à votre courtier RE/MAX !

Source : https://moncoindevie.com/fr/article/achat-dun-condo-tout-ce-que-vous-devez-savoir-27

Lectures : 552
0
Acheter une maison en hiver : avantages et inconvénients

L'été est une période achalandée en immobilier. Pourtant, en hiver, les acheteurs se voient avantagés pour diverses raisons. Certains auraient même intérêt à privilégier cette période.

 

En immobilier, la haute saison a lieu au printemps et à l'été. Cette période semble donner envie aux gens de magasiner une nouvelle propriété. Il faut dire que pour plusieurs ménages avec enfants, il vaut mieux s'établir dans son nouveau nid en dehors de l'année scolaire. Mais acheter une maison en hiver, ça peut aussi être un choix judicieux!

 
 

AVANTAGES

Des prix plus bas

Il se peut qu'en hiver vous trouviez un petit bijou immobilier qui, s'il avait été mis sur le marché en été, aurait été quelques milliers de dollars de plus. La raison est simple : beaucoup de propriétaires choisissent de vendre en hiver par défaut. On peut penser à un divorce ou à une perte d'emploi par exemple. Et plus ils vendent rapidement, mieux ils se portent. Alors, plusieurs sont motivés et plus enclins à accepter une offre d'achat plus basse.

 

Moins de négociation

Puisqu'il y a moins d'acheteurs intéressés par une propriété, moins grandes seront les enchères. C'est un point positif pour l'acheteur, mais pas nécessairement pour le vendeur. Le meilleur moment pour conclure une entente immobilière rapidement serait quelques jours avant Noël.

 

Avoir du temps devant soi

Si vous et le vendeur de la maison convoitée n'êtes pas pressés, vous pourriez négocier une prise de possession tardive qui sera officielle en signant certains documents (votre courtier pourra vous guider). Ainsi, vous aurez tout votre temps pour vous préparer au déménagement sans risquer de perdre la propriété aux mains d'un autre acheteur.

 

La vermine est plus visible

Un des points positifs est que le froid pousse la vermine, comme les souris ou les couleuvres, à venir se réchauffer à l'intérieur. Ainsi, on observera plus facilement leur présence au sous-sol et au grenier. Si ces bestioles peuvent s'infiltrer, c'est qu'il y a des ouvertures quelque part! Voilà un argument pour négocier le prix à la baisse... ou choisir une autre demeure.

 

Des transactions plus rapides

Puisque les transactions immobilières sont en baisse en hiver, plusieurs professionnels ont un agenda moins chargé. Notaires, banquiers et courtiers peuvent donc vous donner un rendez-vous plus rapidement et la maison pourrait devenir vôtre en un temps record.

 
 

Repérage des problèmes d'isolation plus facile

Il est difficile en été de savoir si le condo pour lequel vous craquez possède une isolation aussi efficace que vous jurent les propriétaires. En vous plaçant devant les portes et les fenêtres, vous serez en mesure de sentir le courant d'air froid. C'est un signe qui ne ment pas!

 

Les entreprises de déménagement n'attendent que vous

On le sait, réserver un camion de déménagement en été - surtout près du 1er juillet - ou engager une entreprise dans le domaine, ce peut être un vrai casse-tête. En hiver, vous le faites en claquant des doigts, car ces entreprises sont moins occupées.

 

INCONVÉNIENTS

Moins de choix

Bien sûr, acheter une maison en hiver vient aussi avec de possibles inconvénients. Le principal est qu'il y a moins de propriétés à vendre sur le marché. Ainsi, vous aurez moins de choix que si vous cherchiez pendant la saison achalandée. Conseil : si vous ne trouvez pas la maison de vos rêves, faites des compromis ou attendez au printemps!

 

Une inspection plus difficile

Un des points négatifs pendant la saison froide est que la neige et la glace cachent une partie de la maison et de l'aménagement paysager. On ne voit pas le pavé craquelé, la décoloration des marches ou encore la toiture abîmée. La solution est de confier cette tâche à un professionnel. Ce dernier a les outils et les connaissances pour procéder à une bonne inspection, malgré les intempéries. Par exemple, il saura que si de longs glaçons pendent du toit, c'est peut-être signe que la maison est mal isolée.

 

Un déménagement qui demande plus d'organisation

Si la date de prise de possession de la maison est en hiver, vous risquez alors de vivre un déménagement sous les températures négatives. Tempête de neige, verglas, froid glacial... ce peut être un cauchemar! Dans certains cas, ce peut même être dangereux. On peut penser aux chutes dans les marches glissantes. Malgré tout, un déménagement hivernal peut s'exécuter en beauté si l'on est bien préparé : vêtements chauds, bottes à crampons, gants, etc.

 

En somme, il n'y a aucune raison d'éviter le marché immobilier en hiver. La perle rare qui répond à tous vos besoins se cherche peut-être actuellement un nouveau propriétaire. Pour vous aider dans vos recherches, le courtier RE/MAX est votre meilleur allié.

Lectures : 548
0
Comment rembourser son hypothèque plus rapidement ?

Même si l'immobilier est considéré comme un investissement plutôt que comme une dette, il est tentant de se départir de son hypothèque rapidement.

Avez-vous déjà calculé combien vous coûtera en intérêts votre maison lorsque vous aurez fini de la payer ? Le résultat peut donner le vertige ! C'est pourquoi certaines personnes désirent s'acquitter de leur dette hypothécaire rapidement. Mais comment s'y prendre ? RE/MAX vous donne quelques pistes.

 

Payer plus que le montant minimal

Saviez-vous qu'en tout temps, vous pouviez donner une somme supplémentaire pour rembourser votre hypothèque ? Intéressant si vous recevez un bonus au travail ou bien un héritage. Il y a parfois un plafond à ne pas dépasser sans quoi des frais seront exigés, mais ce dernier est souvent élevé. Par contre, souvenez-vous qu'il n'y a aucune raison d'attendre d'avoir amassé un gros montant. Vous pouvez demander à votre institution bancaire de prélever un excédent qui ira directement rembourser le capital, faisant baisser le total des intérêts payés. Même si vous n'ajoutez que 20 dollars par semaine, cela aura un impact. Psst ! Puisque les prêteurs retirent davantage d'intérêts au début du terme hypothécaire, il est encore plus avantageux de donner des sommes supplémentaires dans les premières années.

 
 

Choisir un terme plus court

Il y a quelques années, il était possible pour les emprunteurs d'étaler le remboursement de leur hypothèque sur 30 ans. Désormais, le plus long terme est de 25 ans. Pourquoi ? Parce qu'on s'est rendu compte, entre autres, que cela permettait à des gens avec trop peu de moyens financiers de devenir propriétaires, ce qui pouvait les endetter. D'ailleurs, plus le terme de remboursement est long, plus les intérêts payés sont grands, donc plus la maison est dispendieuse. Si votre budget vous le permet, choisissez un terme de 15 ou 20 ans plutôt que de 25 ans.

 

Changer d'institution bancaire

Lorsque viendra le temps de renouveler votre contrat hypothécaire, n'hésitez pas à aller voir ce que vous proposent tous les prêteurs. Pour gagner un client, certaines sont prêtes à faire des propositions intéressantes sur le plan financier. Aussi, savez-vous qu'il est possible de briser son contrat même s'il reste plusieurs mois avant qu'il arrive à échéance ? Si une institution financière vous offre un taux plus bas que ce que vous avez actuellement, il peut être avantageux de payer la pénalité et de changer de prêteur. Sortez votre calculatrice !

 
 

Payer à la semaine plutôt qu'au mois

Faire un paiement d'hypothèque toutes les semaines ou tous les mois, ça ne change rien, vous croyez ? Faux ! Au bout de l'année, le propriétaire aura remboursé une plus grande partie de son hypothèque s'il choisit l'option hebdomadaire plutôt que mensuelle. La raison est simple : il aura payé l'équivalent de 52 semaines contre 48 pour celui qui paye au mois. Quatre paiements de plus qui ne paraitront pas dans un budget et qui diminueront le nombre d'années du terme. Génial !

 

Source: https://moncoindevie.com/fr/article/comment-rembourser-son-hypotheque-plus-rapidement-38

Lectures : 574
0
Quel est le meilleur moment pour vendre sa maison?
 

Toute personne souhaitant se départir de sa propriété a intérêt à mettre toutes les chances de son côté pour vendre rapidement et à un prix satisfaisant. Y a-t-il un moment plus propice qu'un autre?

Il faut d'abord préciser que des centaines de maisons se vendent chaque mois à travers le Québec. Toutes les périodes sont donc convenables pour afficher sa propriété. D'ailleurs, si vos besoins exigent de la mettre sur le marché immédiatement, rien ne devrait vous faire repousser le moment. Par contre, il est vrai qu'il y a des périodes qui sont plus achalandées que d'autres, pendant lesquelles votre maison a davantage de chances de trouver preneur rapidement et à un prix plus élevé. On vous dit tout!

 
Quel est le meilleur moment pour vendre sa maison?
Quel est le meilleur moment pour vendre sa maison?
 

Juin connaît un pic de transactions

De janvier à juillet, les sites de ventes immobilières plus sont sollicités qu'à tout autre moment. Ils sont davantage fréquentés et les demandes de visites sont en hausse. En fait, c'est de mai à juillet que presque la moitié des transactions immobilières sont réalisées annuellement. Ce serait précisément le mois de juin qui connaîtrait le plus grand nombre de transactions chez le notaire. Pourquoi? Premièrement, parce qu'au Québec, la tradition veut que le 1er juillet soit un moment idéal pour les déménagements. De ce fait, nombreuses sont les personnes qui magasinent au printemps et au début de l'été pour se trouver une nouvelle propriété, surtout si elles sont locataires.

 

Changements moins drastiques

Une autre raison de ce pic de vente est la température clémente que nous amène l'été, rendant les déménagements plus agréables. Si la chaleur peut parfois être accablante pendant la belle saison, elle est souvent plus supportable que les froids intenses. On n'a également pas à affronter la neige, le verglas et les sols glissants. Un déménagement est déjà une besogne peu agréable... nul besoin de se compliquer la vie! Plusieurs familles décident également de déménager en été pour éviter de grands bouleversements, notamment pour ne pas obliger les enfants à changer d'école au milieu de l'année. Aussi, l'été signifie pour plusieurs la possibilité de prendre des vacances, ce qui leur permet d'avoir plus de temps libre pour s'installer dans leur nouvelle demeure et pour la décorer selon leurs goûts.

 
 

Quand est-ce avantageux pour les acheteurs?

Si vous êtes plutôt un acheteur, vous aurez compris que le meilleur moment pour avoir un prix réduit sur une propriété n'est pas pendant la saison chaude. Selon une étude de JLR qui a analysé les données des ventes de maisons sur une période de dix ans, le prix moyen des maisons unifamiliales atteint un sommet en juin, avec 4,5 % de plus que le prix en septembre. Vous aurez donc plus de chance à l'approche des fêtes! Si les prix risquent d'être plus bas, il y aura par contre moins de choix de propriétés sur le marché. En effet, il est fréquent que les vendeurs - constatant le peu de demandes de visites pendant cette période - affichent un prix alléchant puisqu'ils craignent de ne pas réussir à se départir de leur propriété dans un délai raisonnable. Votre courtier immobilier RE/MAX pourrait d'ailleurs vous suggérer de négocier à la baisse le prix de la maison convoitée.

 
 

Vendre votre maison avec RE/MAX

On vous rappelle que même si vous affichez votre propriété dans un moment dit moins propice aux ventes immobilières, elle peut tout aussi bien trouver preneur en un temps record... surtout si elle se trouve entre les mains d'un courtier RE/MAX !

Source: https://moncoindevie.com/fr/article/quel-est-le-meilleur-moment-pour-vendre-sa-maison-53

Lectures : 569
0
Comment choisir son courtier

Nombreux sont ceux et celles qui, un jour ou l'autre, prennent la décision mûrement réfléchie de plonger dans la grande aventure immobilière en achetant leur première maison, leur premier condo ou leur premier immeuble à logements.

Ou peut-être que l'heure est venue, pour certains d'entre eux, d'emménager dans un plus grand espace de vie ou un nouvel environnement, de se rapprocher du lieu de travail, de réduire les tâches et le temps consacrés à l'entretien d'une propriété ou de faire l'acquisition d'une résidence secondaire.

Si certains acheteurs sont parfois tentés d'acquérir une propriété sans l'aide d'un professionnel, les nombreux risques reliés à l'inexpérience et à la complexité des transactions immobilières peuvent avoir des conséquences coûteuses et, dans certains cas, désastreuses.

C'est pour éviter de vivre des situations regrettables que la décision de recourir aux services d'une agence immobilière à la réputation irréprochable prend toute son importance et que les courtiers hautement qualifiés de RE/MAX entrent en scène.

Choisir un courtier immobilier de la bannière RE/MAX, c'est choisir une personne de grande écoute qui inspire confiance tout en tenant compte des besoins, des priorités et des préférences de son client. Le premier contact entre l'acheteur potentiel et son courtier est déterminant puisqu'il établira la relation qui se développera dès la première phase, comprenant, entre autres, le budget alloué, le choix d'un quartier ou d'un secteur, le type d'habitation, les caractéristiques recherchées, jusqu'à l'étape finale, la signature de l'acte de vente.

 
 

Fort de son expérience, le courtier immobilier est l'allié que tout acheteur recherche, qu'il s'agisse de son premier investissement immobilier, ou non.

Le conseiller idéal connaît très bien le marché immobilier actuel, il est un intermédiaire avisé entre l'acheteur et le vendeur et il saura, le temps venu, mener les négociations avec tact et diplomatie.

 
 

Dans un marché fébrile, les conseils du courtier permettent, dans un premier temps, de déterminer le champ de recherches - un plain-pied, une maison à étages ou une maison bi-générationnelle, d'établir les points non négociables exigés par le client - un garage, un sous-sol aménagé ou une piscine creusée - et de mettre les préférences par ordre de priorité pour éventuellement éliminer certains points moins essentiels.

Des ressources spécialisées donnent accès à un réseau étendu qui permettent au courtier d'effectuer les recherches de propriétés répondant aux critères et aux attentes de l'acheteur.

Son expertise dans le domaine lui permettra d'établir avec justesse la valeur des propriétés susceptibles d'intéresser son client. Il saura faire un premier tri en éliminant les options les moins intéressantes en évitant ainsi aux acheteurs de faire des visites inutiles qui lui font perdre un temps précieux.

Avec le temps, le courtier aura acquis une solide expérience sur le terrain et il pourra, dans certains cas, suggérer quelques idées de projets ou de rénovations à l'acheteur. Son vaste réseau de contacts lui permettra également de donner des références de choix aux clients envisageant de faire certains travaux.

Muni d'une formation professionnelle reconnue, le courtier a une connaissance inébranlable des lois et des règlements qui régissent les transactions immobilières. Il guide l'acheteur au moment de l'obtention d'un prêt hypothécaire en le référant aux services de crédit appropriés. Fait important à souligner, et non le moindre, le courtier immobilier est soumis à un code de déontologie très rigoureux qui assure le respect et l'intégrité des droits de son client.

Le courtier immobilier de RE/MAX Québec est plus qu'un vendeur de propriétés. Il est l'allié de premier plan, le conseiller avisé au regard expérimenté auquel rien n'échappe, la personne de confiance qui vise avant tout l'entière satisfaction de sa clientèle.

Et que dire des programmes exclusifs à RE/MAX, Intégri-T et Tranquilli-T, une initiative sans précédent dans le monde de l'immobilier pour éliminer le plus de soucis et de tracas, à la fois pour le vendeur, l'acheteur et le courtier. Ces mesures additionnelles et complémentaires, en cas d'imprévus majeurs, offrent des solutions concrètes et des résultats garantis.

 

RE/MAX Québec, c'est l'intégrité et la tranquillité réunies sous une même bannière pour la paix d'esprit de tous !

Source: https://moncoindevie.com/fr/article/comment-choisir-son-courtier-24

 

Lectures : 529
0

Chaque saison connaît son lot d’accumulation d’eau : pluies diluviennes, chutes de neige abondantes, fonte des glaces et crues printanières, bref l’eau est partout, tout le temps. Ajoutons à cela les bris de conduites ou les baignoires qui débordent et on comprend aisément l’importance d’avoir les bonnes couvertures d’assurance.

Tout d’abord, il faut savoir que les dommages causés par l’eau représentent la première cause de réclamation en assurance habitation. Plus précisément, 50% des indemnités versées (en assurance habitation)  sont pour des dégâts d'eau. Au Québec seulement ce sont plus de 500 millions qui sont déboursés chaque année en indemnisation par les assureurs. Heureusement, plusieurs de ces dommages sont couverts à même le contrat d’habitation. Pour ceux qui ne le sont pas, des protections additionnelles peuvent être souscrites, au besoin. Parlez-en à votre courtier ou à votre assureur.

Source: https://www.remax-quebec.com/fr/blog/assurance-degats-eau-innondation-2468.rmx

 

Lectures : 1833
0